Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
Connexion
Internet

> Le site chimique de Monthey

5 entreprises pour un site

 

Poumon économique du Chablais, le site de production chimique de Monthey est actif depuis plus de 100 ans. La création, en 1904, de la Société des Usines de Produits Chimiques, a véritablement marqué le début de l’aventure. Suivra un siècle de production diverses et variées (Indigo, bakélite, Araldite, pigments et azurants optiques, produits de l’agriculture, etc.) d’inventivité, de combativité et de rebondissements pour aboutir au site chimique du 21ème  siècle.

Aujourd’hui, cinq sociétés (ce qui correspond à quelques 2 000 collaborateurs), se partagent le site chimique BASF (azurants optiques), BASF CE (pigments), Cimo (société de services), Huntsman (polymères), Syngenta (produits de protection des plantes).

Le site, qui est accessible par le rail, couvre une superficie de près de 120 hectares, soit un quart de la surface de la ville de Monthey. Le site, c’est aussi 80 bâtiments (une cinquantaine dévolus à la production chimique), 16 km de passerelles, 130 km de tuyaux et des infrastructures de grande qualité, à l’instar de la STEP et des fours d’incinération des déchets.

 

 Historique de la chimie montheysanne

 Le site chimique en chiffres

 

​​Energies

​195 GWh d’électricité consommée sur le site par année

200 GWh d’électricité produite sur le site par année

600 000 tonnes de vapeur produite par année

40 mio m3 d’eaux industrielles approvisionnées sur le site par année

Trafic routier

Environ 420 entrées de véhicules par jour sur le site, dont une centaine de camions.

​Environnement

115 000 tonnes de déchets spéciaux traités par année

5 mio m3 d’eau chimique et communale traitée à la STEP par année

120 000 paramètres environnementaux mesurés chaque année (air, sols, eaux de la STEP, eaux de refroidissement, nappe phréatique)

Trafic rail